9782221140390

Voilà un livre que j’avais depuis bien trop longtemps dans ma PAL ! On me l’a envoyé dédicacé du Salon de Montreuil en Novembre 2014, oui 2014. Bon il y a pire, certain sont là depuis bien plus longtemps mais quand même, pour une duologie on peut mieux faire ! Je l’ai donc pioché un peu au hasard fin Janvier dans ma bibliothèque comme nouvelle lecture. J’avais peur d’être un peu perdue et d’avoir oublié pas mal de choses, mais tout est revenu plutôt facilement au final.

La symphonie des Abysses, livre 01

Divisé en deux parties, ce second volet raconte tout d’abord l’histoire d’Eyal, le personnage entrevu dans la ville de Portes à la fin du premier tome. On le suivra dans sa recherche de vérité, jusqu’à ce qu’il rencontre Abrielle, Sand et Cahill. Tous les quatre parviendront à dénicher des informations sur l’Anneau et comprendront enfin pourquoi il a été conçu. Malgré une réalité difficile à accepter, leur quête de liberté ne s’arrête pas à cette étape. En effet, un passage existe bel et bien dans le Mur et nos amis savent désormais où il se trouve… Mais un peuple de gardiens veille jalousement sur cette entrée. Il leur faudra trouver un moyen de déjouer leur attention afin de parvenir de l’autre côté. La vérité sur la symphonie des abysses et l’identité de celui qui la chante pour eux est à ce prix…

 Il m’aura fallu presque une semaine quand même pour vous poster ma chronique. Et pour cause, je suis encore un peu partagée, je ne suis pas certaine de mon avis sur ce roman. Le premier avait été un tel coup de cœur. j’avais été totalement transportée par l’histoire, les personnages et les messages véhiculés par l’auteure à travers son récit. Et là, je me dis que j’ai attendu plus de 2 ans pour lire cette suite et clairement je n’aurais pas du. Je suis sure et certaine que j’aurai adoré ce roman il y a deux ans. J’ai quelques petits reproches qui je pense n’aurait pas été relevés si je l’avais lu à sa sortie. On parle souvent du fait de « lire un roman au bon moment », dans une période particulière. Et je l’ai très clairement ressenti pour cette suite. Pourtant on ne peut pas dire que je n’apprécie pas les lectures classées ‘Jeunesse’… je ne saurai même pas l’expliquer de façon claire. Mais j’ai été un peu déçue par rapport au précédent tome et je suis même contente que ça ne soit pas une trilogie.

Très honnêtement, ça me chagrine de penser ça, et c’est en partie la raison pour laquelle j’ai un peu tardé à poster cette chronique, des fois qu’avec un peu de recul je puisse voir les choses un peu différemment. Mais au final, non. Je crois même que j’ai déjà classée cette lecture dans ma tête et que je ne m’en souviendrais pas si longtemps que ça, contrairement au premier volet. C’est toujours le risque avec les suites du genre. J’ai eu le sentiment de ne pas avoir beaucoup de choses nouvelles à découvrir étant donné que le tome 01 avait déjà rempli ce rôle. Même si on rencontre dès le départ un nouveau personnage, un nouvel espace de l’anneau et qu’on apprend enfin la vérité sur cet anneau.

Dans l’ensemble j’ai trouvé le roman très jeunesse, et j’ai lu l’histoire sans vraiment m’investir totalement. Je l’ai presque lu parce qu’il le fallait, un point c’est tout. Je n’avais pas d’attentes particulière, il fallait juste que j’arrive au bout. Je n’ai pas trouvé dans la plume de l’auteur ce qui m’avait tant plus dans le tome précédent et je suis restée sur ma faim de ce côté là. Le rythme était tellement lent, et le style tellement simple. J’a mis un bon moment à m’y faire, ça m’a donc pris beaucoup de temps pour m’attacher à Eyal. On démarre le roman avec ce personnage alors qu’on s’attend à avoir notre trio de base et on ne les mentionne et les voit arriver que plus tard. J’ai aussi eu l’impression d’avoir bon nombre de répétitions, qui ont alourdi le récit d’avantage. Toutes ces descriptions de l’air marin sont redondantes.

Concernant les personnages, on les présentes comme étant pratiquement adultes et pourtant ils ont des comportements et réactions parfois dignes d’enfants beaucoup plus jeune. Pour être honnête ils m’ont parfois ennuyés, le roman m’a parfois ennuyée. Je me suis retrouvée complètement en dehors, pas du tout impliquée. De plus, le style si simple m’a fait oublié qu’on parlait d’un monde un peu « fantastique », si bien que dès que l’auteure en vient à la fin du roman à mentionner des éléments un peu bizarre, je me suis retrouvée complètement décontenancée avant de me dire « ah oui c’est un récit un peu futuristes et il y a des éléments fantastiques ou loufoques, c’est normal. ». Tout ce délire des villages sur le dos des baleines, ça m’a semblé tout droit sorti d’une autre galaxie.

Quant à la fin ouverte, disons qu’on adhère ou pas. Etant donné que je ne veux pas de suite, je vais m’en contenter. Mais il reste bon nombre de questions sans réponses. Au final, je suis frustrée et déçue parce que je trouve l’ensemble hyper original mais ça ne m’aura emporter que le temps d’un tome sur deux. Du coup un avis vraiment mitigée sur cette suite et fin de saga.

NOTE : ★★★☆☆☆

Publicités

4 réflexions sur “La symphonie des Abysses, Livre 2 – Carina Rozenfeld.

    1. Ce’st exactement ce que j’ai ressenti pour le premier tome, je l’avais trouvé incroyable. C’était beau, y’avait une certaine poésie et beaucoup de tolérance qui transparaissait. Je pense que ce qui m’a fait défaut, c’est d’avoir attendu plus d’un an après la sortie du livre pour lire la suite, soit deux entre les tomes. C’est toujours un peu risqué avec les sagas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s