couv13917481

Je reviens pour vous parler d’une lecture qui date maintenant de presque deux semaines : La loi de Gaia. Je me rend compte que je lis très peu de romans et d’auteurs francophones ce qui peu sembler bizarre voire dommage. Je n’avais pas entendu parler de celui ci mais j’ai sauté sur l’occasion de lire ce roman auto-publié en lecture commune avec Aurélie du blog Flight of Swallow. Le résumé me tentait pas mal ! Je tiens encore une fois à remercier l’auteure pour l’envoi de son roman.

Loi de Gaia, article 1 : Les survivants du pays détruit par l’explosion nucléaire sont déchus de leur humanité et doivent porter un tatouage permettant de les identifier. Chaque tatouage représentera un animal symbolisant le crime commis. Un loup pour le meurtre, un lion pour le viol, un renard pour la torture et un tigre pour le rapt d’enfants.
Article 2 : Les tatoués seront distribués aux familles et amis des victimes pour leur permettre de se venger de leurs crimes. Un maître a tous les droits sur son tatoué, excepté celui de le tuer. Il peut le battre, l’exploiter, le revendre, l’enfermer, etc.
Article 3 : Toute atteinte d’un tatoué sur un civil sera punie par un emprisonnement à vie dans un camp de torture.
Paris croule sous les bombes et les fusillades depuis que Kagan Közul est revenu se venger de ceux qui l’ont injustement envoyé en prison cinq ans auparavant. Des trois coupables, il n’en reste plus que deux : Sarah et Milian se haïssent, mais à présent ils doivent survivre, ensemble.

Un pitch plutôt intrigant et qui n’a rien à envier aux nombreux autres romans du même genre que l’on peut voir un peu partout ces dernières années. Le résumé m’a tout de suite beaucoup plu et donnée envie de lire le roman et d’en savoir plus sur cette fameuse Loi de Gaia. C’est un roman qui se lit assez vite, du moins je l’ai ressenti comme ça en lisant ma version en ebook. J’ai passé un très bon moment de lecture avec ce récit, cette histoire captivante.

Le récit mêle ce qu’il faut de romance, d’action, de rebondissements. Le mélange fonctionne très bien et rende la lecture assez effrénée et haletante. Je l’ai lu pratiquement d’une traite, une petite pause par ci par là. L’auteure a pas mal réussi a mixer les genres pour que chaque lecteur trouve son compte et ce qui lui plait avec ce livre ce qui lui donne un très bon point. Autre petite chose qui le fait sortir du lot : les choix de narration qui déstabilise au départ même si on finit par s’y faire. On ne sait pas toujours à qui s’adresse le personnage quand il parle et relate les événements.

J’ai par contre beaucoup aimé l’alternance des chapitres entre les personnage de Sarah et Kagan mais aussi au niveau temporel, Sarah que l’on suit au présent alors que les chapitres du point de vue de Kagan sont ceux du passé. Je dois avouer que j’ai largement préféré ces derniers. Je me suis beaucoup plus attachée au personnage de Kagan que j’ai trouvé assez complexe et très intéressant. Je ne peux pas en dire autant de Sarah, qui m’a beaucoup moins plu. Je n’ai pas toujours compris ses choix et son raisonnement, elle m’a donc parfois exaspérée. C’est aussi à cause du personnage de Milian que j’ai bel et bien détesté par contre. Suis-je la seule ? Vraiment je pense que j’aurai d’avantage aimé l’histoire sans lui. J’ai trouvé la relation entre Sarah et Kagan si complète et belle que je n’ai pas pu supporter ce Milian sans cesse au milieu.

Hormis ce personnage qui apparaît comme un point noir dans mon avis sur ce roman, je pense que la seule chose qui m’ait réellement manqué est un contexte plus présent et marqué. J’aurai tellement aimé en savoir cette version du monde, les rebellions, les guerres. Je fais partie de ces accros aux dystopies mais celle qui sont très riches et détaillées. Pour moi le contexte bien posé est la base de tout récit et c’est le plus important à mes yeux, tout autant voire plus que les personnages. C’était ce qui m’intriguait le plus avec ce roman, le pourquoi et le comment de cette loi et ce n’était pas vraiment au cœur du récit ,malheureusement pour moi. Je vous avoue aussi que la fin m’a laissé un peu dubitative (La faute à Milian peut-être !!).

Le roman reste tout de même une bonne lecture, une jolie découverte. Le récit est accrocheur et nous garde intéressé, nous donne envie de tourner les pages. Un roman que je suis contente d’avoir lu.

NOTE : ★★★★☆☆

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s