tv-197213_960_720

Je recommence lentement à me remettre aux séries TV, j’avais arrêté de regarder un bon nombre de séries à cause de la fac et du temps qui me manquait. Il faut dire qu’à un moment donné je suivais plus de 40 séries (oui oui oui 40, vous avez bien lu). Mais après une grande pause pendant ma seconde année de faculté, je me suis rendue compte que certaines séries ne me manquaient pas tant que ça voire pas du tout. Je me forçais presque à finir les saisons parfois et au final à quoi bon !? J’ai donc fait un très grand tri dans mes séries il y a plus d’un an : stop les séries qui tournent en rond, qui aurait du être arrêtées il y a déjà 3 saison (Vampire Diaries etc…) et me prennent la tête plus qu’autre chose, stop les séries qui ont un format atrocement lourd et qui me perdent en cours de route (Revenge etc…), stop les séries que je trouve bof bof, stupide voire ridicule (New Girl etc…). Je ne veux plus que des séries qui me font passer un bon moment, qui ont un vrai potentiel et un véritable fond, un intérêt, un message à faire passer.

Ma liste de série ayant grandement diminuée, je me suis laissée tenter par quelques nouvelles séries au cours de cette dernière année. J’ai vu passer beaucoup de trailers sans grand intérêt mais certaines séries ont tout de même retenu mon attention, la plupart ont été diffusées en 2016. J’ai donc « tester » 5 séries dont j’ai visionné la première saison et  dont je vais vous parler aujourd’hui, vous dire si elle m’ont convaincu ou non. N’hésitez pas à me dire si vous les avez visionné et aimé !


ANIMAL KINGDOM

animal-kingdom-poster-600x889

Joshua, un jeune homme âgé de dix-sept ans voit sa vie chamboulée après que sa mère meurt d’une overdose et va donc emménager chez la famille Cody, une famille composée d’une fratrie où la criminalité et la violence sont d’ordre ainsi que de la matriarche Smurf, la grand-mère de Joshua qui les mène d’une main de maître. [La série est l’adaptation d’un film australien du même nom lui même basé sur l’histoire vraie d’une famille de criminel à Melbourne en Australie].

Crée par Jonathan Lisco
Saison 01 de 10 épisodes de 50min
Diffusée dès le 14 Juin 2016 sur la chaîne américaine TNT

J’ai découvert la série par hasard en voyant une photo de l’acteur principal : Finn Cole que j’ai reconnu de la série Peaky Blinders que je suis et adore ainsi que Ben Robson vu dans Vikings. J’ai rapidement fait ma petite recherche et vu que cette série venait de commencer. Le pitch me plaisant assez, je me suis rapidement mise à jour avec les quatre premiers épisodes et ai ensuite suivi la série pendant sa diffusion US. J’ai tout de suite accroché à l’ambiance que dégage la série, les thèmes abordés. Je n’ai pas vu le film dont la série est adapté tout simplement parce que j’ai peur que ça me gâche quelque peu mon plaisir. Je ne suis pas sure que si je l’avais vu avant la série j’apprécierais autant celle ci. J’apprécie le côté un peu écorché de la série, on est loin des quartiers luxueux et des enfants modèles. Il y a un aspect assez sauvage et dingue d’un part dans le thème et chez les personnages mais ils ont réussi à le montrer à travers la réalisation, le visuel. Je trouve que les personnages sont assez atypiques, la relation de cette famille est à la limite du malsain. Le cast est surtout porté par Ellen Barkin dans le rôle de Smurf, cette figure matriarcale d’apparence tout ce qu’il y a de plus frêle et qui pourtant en impose de façon indiscutable. Elle est à la tête de cette famille et de leur business, elle dirige absolument tout. C’est un paquet de contradiction : elle est à la fois dure et aimante, son personnage est fort, sans peur mais très manipulateur, elle a la main mise sur ses enfants. Les autres personnages sont loin d’être des anges aussi et pourtant on ne peut pas s’empecher de les aimer, on ressent de l’empathie alors que ce sont des criminels de base. J’ai beaucoup aimé cette saison, il s’y passe pas mal de choses et il y a beaucoup de rebondissements que je n’avais pas vu venir. La série à été renouvelée pour une seconde saison pour mon plus grand plaisir, il n’y a plus qu’a attendre l’été prochain.


POLDARK

poldark-poster-poldark-38270496-680-1000

Cornwall en Angleterre, vers la fin du 18ème siècle. Ross Poldark revient de la guerre d’Indépendance américaine pour retrouver sa bien-aimée, mais il ne trouve qu’un monde en ruine : son père est mort, la mine familiale fermée et sa compagne s’est engagée à épouser son cousin. Heureusement pour Poldark, rien n’est perdu…

Crée par Debbie Horsfield
Saison 01 de 08 épisodes d’1 heure
Diffusée dès le 08 Mars 2015 sur la chaîne britannique BBC

Techniquement cette série est plutôt de la saison 2014/2015 mais je viens tout juste de découvrir cette série qui a repris ce mois ci avec sa seconde saison. Je viens donc tout juste de terminer la saison 01. Je compte faire un article sur les nouvelles que je vais suivre cette année mais avec deux saisons à son compteur elle n’ira pas non plus dans l’autre article. Bref passons, je me suis lancée dans cette série à cause d’un gif vu sur Tumblr (oui il m’en faut très peu). La petite recherche lancée j’ai commencé le visionnage le soir même. Comme je m’y attendais, j’ai tout de suite adhéré à la série. J’aime énormément les séries d’époques, notamment quand elle se passe en Angleterre (ne me demandais pas pourquoi ni d’où ça vient, je ne saurais dire.). Comme la plupart voire toutes les série britannique, le format est top. Bien que les épisodes dure 1 bonne heure, les saison sont relativement courtes (08 épisodes pour cette première saison et 10 pour la suivante). C’est tellement plus plaisant d’avoir 10 épisodes d’un niveau égal et de qualité plutôt que 24 avec des épisodes complètement vides et inutiles. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde devant cette saison. J’ai découvert avec bonheur le personnage de Ross Poldark qui n’est pas parfait mais s’en rapproche dangereusement. On a ici un personnage très charismatique, très humains. L’acteur Aiden Turner dresse un portrait extraordinaire de ce personnage, je le trouve remarquable dans ce rôle (vous vous souvenez peut-être de lui dans le rôle du nain Kili dans le film Le Hobbit). La série a été un immense succès au Royaume-Uni et on comprends pourquoi. La série est l’adaptation d’une série de 13 romans et a déjà été adapté dans les années 70 et fut aussi un grand succès. On ne peut que saluer la réalisation qui est loin d’être fade et lente, on a droit à tous ces décors naturels des Cornouailles avec ces falaises, cette verdure, ces fleurs… tant de paysages qui sont sublimes et dont la série rend justice. Ce lieu fait parti intégrante de la série. Bien entendu de nombreuses autres choses font le succès de la série : je trouve le scénario solide et bien ficelé, les dialogues sont aussi de qualité, j’aime particulièrement la musique qui est souvent un élément clé. Elle nous rappelle l’époque et où l’on est. Mention spéciale également pour le casting ! La force de la série et de son personnage principal réside aussi dans la critique sociale qu’ils portent. Poldark, bien qu’étant de bonne famille se soucie des classes moyenne, critique la justice, l’état lamentable des prisons… le personnage apparaît comme un révolutionnaire. Je ne peux que vous recommander cette série dont on ne parle pas assez. Cette première saison se termine sur une note assez triste et je suis contente de ne pas avoir à attendre pour la suite. A moi la saison 02 qui est en cours de diffusion.


 PREACHER

2cab3ee40ea14ffb688fa69842ae5936

Au premier coup d’oeil, le révérend Jesse Custer n’a rien de spécial. Après tout il n’est qu’un homme d’église d’une petite ville, perdant peu à peu ses fidèles et laissant s’éteindre sa foi. Mais il va bientôt avoir la preuve que Dieu existe bel et bien. Et qu' »Il » est un sacré fils de… Avec sa petite-amie Tulip et un vampire nommé Cassidy, le voilà partie sur les routes américaines pour le trouver… [Adaptation de la série de comics]

Crée par  Seth Rogen, Evan Goldberg et Sam Catlin
Saison 01 de 10 épisodes de 45min
Diffusée dès le 22 Mai 2016 sur la chaîne américaine AMC

 Encore une série toute récente, elle s’est terminée récemment (fin Juillet). Là encore on a affaire à une adaptation : la série de comics du même nom. Je ne suis pas du tout branchée comics donc je ne sais absolument pas ce que ça vaut. Là série en tout cas à su me séduire avec son côté fantastique complètement décalé même carrément ‘What The Fuck’. La raison principale pour laquelle j’ai commencé la série (je l’avoue) c’est parce qu’il y avait Dominic Cooper en tête d’affiche que j’aime vraiment beaucoup. Je ne sait pas comment il a fait, étant anglais pour avoir cet accent texan aussi parfait pour ce rôle. C’est une des choses que j’ai adoré dans la série, les accents qui nous font bien comprendre qu’on est au milieu de nulle part dans le Texas. Quand j’ai eu l’idée de cet article il y a quelques mois je ne savais pas encore si cette série allait en faire partie. J’ai trouvé que la série manquait de régularité (il n’y a pourtant que 10 épisodes), j’ai trouvé quelques longueurs au cours de  la saison. J’ai eu le sentiment que l’on n’avançait pas. Il y avait beaucoup d’intrigues secondaires (pas toutes intéressantes d’ailleurs), de même que les personnages secondaires, beaucoup trop nombreux à mon gout. Le style décalé, le ton et ce côté loin du politiquement correct ont tout de même réussi à donner un peu de consistance à la série et finalement le final a été extraordinaire. Je pense que ça va déboucher sur une saison démentielle, (du moins je l’espère) qui sera très différente de la première. En mode un peu road-trip cette fois ci où l’on va suivre Jesse, Tulip et Cassidy dans leur périple à la recherche de Dieu. Je le répète cette série est complètement barrée et j’adore !


STRANGER THINGS

483244

En 1983, à Hawkins dans l’Indiana, un jeune garçon disparaît sans laisser de traces. La famille, les amis et la police locale cherchent des réponses et se retrouvent plongés dans un mystère mêlant des expériences secrètes menées par le gouvernement, des forces surnaturelles et une petite fille particulièrement étrange.

Crée par Matt & Ross Duffer
Saison 01 de 08 épisodes de 50min
Diffusée le 15 Juillet sur Netflix

Est-il possible que certain(e)s d’entre vous soit passé à côté du phénomène Stranger Things ? Ce n’est pourtant pas faute d’avoir fait du bruit ! On n’a entendu parler de cette série tout l’été et ça continu. Il s’agit là d’une série originale de Netflix, on a donc le plaisir d’avoir toute la saison de disponible dès le jour J. Dès sa sortie, un engouement certain s’est montré pour la série et à juste titre. On se retrouve donc dans les années 80 avec Stranger Things. Tout est mis en oeuvre pour nous rappeler les films de l’époque, l’univers fantastique sans oublier le jeu de rôle Donjons & Dragons auxquels les enfants de la série jouent et l’adapte finalement à ce qui se passe dans leur petite ville aux apparences tranquilles. La série est pleine de mystère, elle ose mêler les genres sans oublier que l’intrigue est originale et change de ce qu’on a déjà pu voir dans d’autres films ou séries. Elle apparaît comme un grand hommage aux années 80 avec les décors, l’ambiance, les musiques, les costumes… Impossible de ne pas mentionner le casting de la série qui est tout simplement incroyable : On retrouve également Winona Rider dans le rôle principal, cette mère de famille un peu à bout dont le fils disparaît. Je l’ai trouvé époustouflante dans ce rôle, d’une grande justesse. Puis les enfants, cette bande d’ami, collégiens fans de sciences qui se démènent pour retrouver leur meilleur ami Will et qui vont vivre de grandes épreuves. Mais la révélation de la série se trouve dans le personnage d’Eleven (Millie Bobby Brown) qui est au coeur de l’intrigue, entre ces deux mondes. Elle parle très peu dans la série mais son regard fait le travail de façon grandiose. Elle crêve l’écran. Le petit nombre d’épisodes offre à la série un rythme soutenu, on ne s’ennuie pas une seule seconde et on ne voit pas passer le temps. Le pilot fait très bien son job, en nous annonçons clairement que la série sera riche en rebondissements. Les intrigues sont rapidement données et le final est aussi satisfaisant que l’ensemble des épisodes. Tout est absolument bien ficelé et calculé. On ne peut ressortir de cet univers sans l’envie de découvrir la saison 02. Stranger Things est la très très bonne surprise de l’été ! A découvrir absolument.


THE GIRLFRIEND EXPERIENCE

the_girlfriend_experience_tv_series

« The Girlfriend Experience » explore les relations de call-girls avec leurs clients, auxquels elles offrent plus que du sexe, mais une intimité proche de celle qu’ils peuvent avoir avec leurs épouses ou compagnes.

Crée par Steven Soderbergh
Saison 01 de 13 épisodes de 30min
Diffusée dès le 10 Avril 2016 sur la chaîne américaine STARZ

 Un série dont j’ai vaguement entendu parler à sa sortie mais qui au départ ne m’inspirait pas tellement. J’avais eu l’occasion de voir deux ou trois extraits et la série ne m’avait pas laissée une très bonne impression. Je trouvais le sujet assez original (ça me rappelait vaguement Secret Diary of a Call Girl mais dans un tout autre style), cependant j’avais peur que ça montre une image de la femme quelque peu dégradante, que ça soit une critique et que le personnage féminin soit rabaissé. Dans mon idée c’était loin d’être très féministe tout ça. Pourtant une amie a adoré la série et quand j’ai vu que les épisodes ne faisait que 30 minutes je me suis laissée tenter avec les quatre premiers pour me faire une idée plus précise de la série. Ce qui devait arriver arriva, je me suis regardé toute la saison en un rien de temps (elle venait tout juste de finir d’être diffusée sur la chaîne). J’ai apprécié le sujet mais je crois que ce qui m’a le plus fasciné et rendue accro vient de tout ce qui entoure la série : le travail de réalisation, l’actrice … La série a vraiment une ambiance très particulière. Avec un sujet tel que la sexualité, les call-girls on ne s’attend pas à ce que la série ni l’actrice soient si froides d’apparence. Il n’y a que très peu de couleurs, beaucoup de noir/gris/blanc, on s’attarde sur le côté professionnel, luxueux ainsi que l’amour sans sentiments. L’actrice principale (Riley Keough) est d’une perfection sans nom, un truc au delà du réel. Il n’y que très peu de moment ou elle laisse transparaître quelques émotions. Elle ne sourit que très peu, ou le fait par obligations pour ses clients. Quand on visionne la série on se sent quand même mal à l’aise, il y a quelque chose de pesant mais en même temps impossible d’arrêter. C’est captivant et perturbant à la fois, on se sent en position de voyeurisme. Pour ceux et celles qui veulent ou on essayer de suivre la série, je recommande de visionner la saison en entier. Il m’a fallu voir la saison dans sa totalité et prendre un peu de recul pour savoir ce que j’en avais réellement pensé. J’y ai pensé pendant des jours après l’avoir finie. J’ai fini par réaliser à quel point la saison était réussie et surtout extrêmement bien maîtrisée et calculée. J’ai même trouvé ça féministe au final. Ma principale crainte était de voir la série crouler sous les clichés de cette profession mais ce n’a pas été le cas. J’ai beaucoup aimé les dialogues, beaucoup de phrases anodines dites par ci par là qui en fait dénoncent et font passer beaucoup de choses: « Tu peux être qui tu veux », « Je trouve tout sur internet » … etc et on n’est jamais dans l’obscène même si les choses qui doivent être dites sont dîtes parfois de façon crue, on n’abuse pas non plus de la nudité, beaucoup de plan sur le visage pendant les scènes de sexe. San oublier tout tout ce que la série implique : les motivations ou plutôt non motivations de l’héroine, le plaisir féminin, les réactions de la famille. Enfin c’était incroyable cette saison même si tout n’était pas parfait. Personne d’autre que Steven Soderberg aurait pu donner une telle adaptation de son propre film. J’étais presque déçue qu’il y ait une saison 02 de prévu parce que les 13 épisodes se suffisent à eux même et une pourrait nuire à cette saison et au personnage. Et comme si on m’avait entendu : la série sera une anthologie, la saison 02 aura donc de nouveau personnage et de nouvelles intrigues. HOURRA !


THE LAST KINGDOM 

last_kingdom

Au 9ème siècle, l’Angleterre, séparée en de nombreux royaumes, est envahie par les Vikings menés par le Roi Alfred. Alors que le royaume de Wessex est le seul à résister, Uhtred, le fils d’un noble, kidnappé par les Vikings lorsqu’il était enfant, doit choisir entre son pays natal et le peuple qui l’a élevé.

Saison 01 de 08 épisodes d’1h
Diffusée dès le 10 Octobre 2015 sur la chaîne BBC America
et dès le 22 Octobre 2015 sur la chaîne BBC TWO au Royaume Uni

Et voilà donc ma petite déception de l’année. Diffusée fin 2015, je ne m’y suis intéressée qu’au début de l’été 2016. J’avais hâte de découvrir une nouvelle série sur les vikings même si l’histoire est totalement fictive et adapté de romans. Le peu d’images que j’avais pu  voir m’avaient vraiment plu. La saison ne comptant que 08 épisodes je savais que le visionnage serait rapide et pourtant au fil des épisodes mon intérêt déclinait. J’ai mis presque un mois pour venir à bout de la saison… ce n’est donc jamais bon signe. Les premiers épisodes étaient de meilleur niveau que les suivants. Si le personnage principal me plaisait beaucoup au début, j’ai de moins en moins compris ses choix, ses actions. J’étais perdu dans les intrigues, peut-être qu’elles étaient claires et que je n’étais juste pas dedans. J’ai tenu à finir la saison tout de même. Son annulation par la chaîne ne m’a pas réellement surprise, le fait que Netflix l’a récupère pour en produire la saison deux, oui. Du coup je ne sais pas encore si je suivrais cette seconde saison, je verrais surement le moment venu !

Publicités

9 réflexions sur “TV CRASH TEST 2015/2016.

  1. J’ai fini Preacher hier et j’ai adoré! Par contre je suis extrêmement curieuse de voir comment va être la saison 2 car je ne pense pas qu’elle soit exactement pareille que la 1! J’ai adoré Jesse et Tulip mais je suis dingue de Cassidy, il à un grain de folie qui m’a totalement accroché, et il m’a bien fait marré, cette série est complètement barrée, je suis fan! =D En tout cas tu m’as fait allonger ma wishlist séritesque ^^

    1. J’aime vraiment les personnages de cette série. Ils forment un trio assez dingue. Et effectivement Cassidy apporte le grain de folie et de fantastique dans le trio. Ses dialogues sont particulièrement bons. Trop hâte de voir leur « road trip » ça va être encore démentiel ^^

      1. Oui, après le fait d’en regarder d’autres aide un peu. C’est pour ça que je suis contente qu’il y ait aussi des séries comme celles là qui passe l’été. Parce que quand on attends toutes nos séries et qu’on a rien à regarder c’est atroce !

      2. Haha oui pareil pour moi! Mais j’essaye d’avoir toujours une série de fond, que je commence alors qu’elle a beaucoup de saisons comme ça je la regarde quand j’ai plus de nouveaux épisodes sous la main ^^

  2. J’en ai arrêté beaucoup aussi et ça fait du bien ! Par contre j’ai souvent du mal à en trouver de nouvelles, d’autant plus que celles que je suis et adore s’arrêtent les unes après les autres..

    1. Je n’ai pas encore trop de séries qui s’arrêtent pour le moment donc ça va. Pour commencer de nouvelles séries, je dois dire que je tombe souvent dessus par hasard (Peaky Blinders, Animal Kingdom, Preacher, Stranger Things…). Du coup je ne chercher pas vraiment. Genre Poldark c’est la dernière en date et j’ai juste vu un gif qui m’a plu quand j’en cherchais un de Victoria et du coup j’ai regardé Poldark lol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s