the-dream-thieves (1)

J’ai passé commande pour le deuxième volet de la saga tout de suite après avoir lu le premier tome. Cette lecture, comme la première m’a pris beaucoup de temps, non pas par difficulté ou désintérêt mais bel et bien parce que je voulais le faire durer encore et encore. Il me reste deux tomes pour finir la saga (en vrai un seul parce que j’ai déjà fini le 3eme livre dont la chronique ne tardera pas.) et je sais que ça va me déprimer de quitter la saga.  Elle me passionne tout particulièrement. Ça me rappelle mon engouement pour la saga Divergente qui est prête à être détrôner avec celle ci. Ce second a été traduit en Français (sous le titre La prophétie de Glendower : Les voleurs de rêves) mais aucun signe quant à al traduction des tomes 03 et 04, ce qui m’a poussé à lire les livres en anglais (bon les couvertures aussi j’avoue). Mais je répète que le niveau d’anglais est un peu complexe : Intermédiaire affirmé, sans aucun doute, particulièrement ce tome là ! La chronique peut contenir des spoilers si vous n’avez pas lu le premier tome.

Les lignes de ley – ces courants d’énergie spirituelle qui relient en ligne droite les lieux sacrés de la planète _ ont été réactivées aux environs de Cabeswater. Rien ne sera plus pareil pour Ronan, Gansey, Blue et Adam. Ronan sombre de plus en plus profondément dans le monde des rêves, et ses rêves s’immiscent dangereusement dans le réel. Gansey, quant à lui tente de réunir les pièces du puzzle Cabeswarter. Mail il n’est pas seul sur cette piste : de sinistres individus semblent s’y intéresser eux aussi…

Je suis encore et toujours sous le charme de la plume et l’esprit de Maggie Stiefwater, non mais quelle imagination ! C’est ce que j’aime avec cette saga (et qui me rappelle pourquoi j’ai tant aimé Divergente), l’univers est si riche, original et développé. C’est tout simplement incroyable. Ce tome m’a encore une fois envoûtée.  Si le titre, la couverture et le résumé laisse à penser que c’est un tome sur Ronan seulement, ce n’est pas le cas du tout. Et c’est là encore la force de cette saga : ses personnages si complexes, si bien écrit qu’on aimerait les voir prendre vie. Et chaque personnages est lié l’un à l’autre d’une façon et ce lien, cette amitié donne une force considérable au roman.

On retrouve donc Gansey, Ronan, Adam et Noah, accompagné de Blue bien entendu ! On s’attache a chacun d’eux, impossible d’y échapper et je dirais même impossible d’avoir une préférence. Je ne saurai dire qui est mon préféré. Ils ont chacun quelque chose de fort qui apporte au groupe, au livre et même au lecteur. Le groupe est une entité, comme un seul personnage. Même si l’histoire de Ronan est beaucoup plus développée dans ce tome, les autres ne sont pas en reste et ne sont pas pour autant oublié. Il n’empêche que j’ai particulièrement apprécié d’en savoir plus sur Ronan, sa famille, son passé et ses habilités diront nous. C’est un personnage haut en couleur, grandement cynique et qui a son petit caractère. Un brin violent et téméraire, mais on s’y attache tout de même. Je n’irais pas jusqu’à dire que la quête de Glendower est mise de côté pour traiter ce personnage mais presque. Elle se retrouve parfois relayé au second plan. J’ai trouvé que c’etait un choix interessant. Le contexte etant bien implanté après le premier tome, on connait bien Blue vu qu’on lit pas mal de son point vue, on a pas mal appris sur Gansey, découvert qui était vraiment Noah. Ce second tome nous de quoi se faire une plus nette idée des deux personnages restant : Ronan et Adam. Très différent mais qui sont tout deux ceux qui se livre le moins, qui sont très secrets. Adam se revèle changé après le reveil de la ligne Ley, on observe beaucoup de remises en question de sa part, il se met beaucoup en retrait dans ce tome. Et enfin Ronan et ses rêves.

On se retrouve ainsi parfois entre le réel et le rêve, le style de l’auteure aidant à rendre ça très juste et beau même si les contenu des rêves le sont beaucoup moins.  On découvre l’esprit très sombre de Ronan à travers ses cauchemars. Et tout est ensuite mis en lien avec la quête et l’enjeu global de la saga. Elle se monte petit à petit, à un rythme que je trouve parfait (à l’heure qu’il est il ne me reste qu’un seul livre et je ne suis pas prête du tout !) Le style de l’auteure m’a encore une fois beaucoup charmé, c’est vraiment très bien écrit. Parfois poétique, sans trop l’être. On retrouve des touches d’humour qui nous rappelle que les personnages sont jeunes même s’ils vivent des choses qui sont loin d’être évidentes, et également des petites histoires plus classiques pour garder un pied dans le réel.

Je ne peux que vous recommander la saga si vous pouvez lire en anglais, inutile en français si la suite n’est pas traduite… peut-être y a t-il encore de l’espoir, sait-on jamais. Pour une fois qu’on a la chance d’avoir une saga captivante, bien pensée et pleine de mystères ou non seulement les personnages sont complexes et complets sans que le contexte, le fond en patisse … Je ne comprends pas pourquoi elle n’est pas plus diffusée en France. Quoi qu’il en soit, personellement je continue de dévorer la saga et elle n’est pas prête de me quitter, je ne pense qu’à ça !

NOTE : ★★★★★★ / ♥ / → coup de cœur

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s