9782266234443

C’est la seconde fois que je me plonge dans des récits de Stefan Zweig. Après Vingt-quatre heures de la vie d’une femme et Voyage dans le passé c’est encore deux nouvelles que l’on retrouve dans ce petit livre. L’occasion du challenge 7 livres en 7 jours était parfaite. J’avais beaucoup aimé mes premières lectures et ma découverte de l’auteur, encore une fois l’auteur m’a enchantée.

« A toi qui ne m’as jamais connue. » La lettre, anonyme, s’adresse bien à lui, à l’homme qu’il était et qu’il est demeuré, l’écrivain célèbre pour son talent, sa frivolité et ses conquêtes. Comment se souvenir de cette femme qui lui déclare sa passion de toute une vie, de cette adolescente de 13 ans qui l’épiait et l’adorait naguère en silence? Comment revoir le visage de cette inconnue qui se donnerait à lui, plus tard, et de leur brève idylle dans Vienne enneigée? Ce texte est suivi de la nouvelle Le Joueur d’échecs, dernier écrit de Stefan Zweig. Sur un paquebot reliant New York à Buenos Aires, une partie d’échecs entre deux passionnés que tout oppose et que le jeu réunit. Une partie à la fois envoûtante et dérisoire aux allures de confession…

La première partie de ce roman est Lettre d’une inconnue, je dois avouer que je l’ai très largement préférée à la seconde nouvelle. J’ai été particulièrement touchée par cette confession, cet acte épistolaire et ce personnage féminin totalement épris et ce depuis son plus jeune age. J’ai dévoré cette première nouvelle. J’étais ravie de retrouver la plume de l’auteur, simple mais efficace. Tout ce qui fait un bon classique. Le texte est beau et loin d’être barbant, on s’y plonge et on y reste avec plaisir. J’aurai voulu que cette lettre dure encore et encore.

Cet amour à sens unique m’a beaucoup touchée mais aussi grandement attristée. Il y a quelque chose d’assez particulier qui se dégage de cette lecture, de ce texte. Une certaine mélancolie, une nostalgie. Cette lettre résumant tout un amour mais aussi toute une vie tant il a duré. Un amour incroyablement fidèle, vécu de plus ou moins loin mais de façon si forte et jusqu’à la fin. Elle a beau dire ne rien regretter de cette vie et de cet amour, on ressort triste de cette lecture. Cette lettre est presque signe de testament, une confession seulement une fois que c’est la fin. Un texte court mais très fort.

 La seconde nouvelle : Le joueur d’échec aborde des thèmes plus sérieux et grave. Le texte m’a semblé plus psychologique que le premier. J’ai personnellement eu plus de mal  à entrer dans l’histoire, peut-être aussi parce que l’on y trouve que des hommes. J’ai trouvé le texte plus froid et donc hermétique, peu de sentiments transparaissent par les mots de cette histoire là. Je ne suis pas non plus particulièrement fan des échecs même si je sais y jouer. Le jeu en lui même de me passionne pas plus que ça. La partie l plus intéressante fut le récit raconté par un des personnages sur la façon dont il a appris à jouer aux echecs pendant la guerre et son emprisonnement, ses interrogatoire. Comment le jeu l’a hanté et le replonge dans un état second quand il se prête au jeu. Là encore la plume est efficace, c’est seulement le sujet qui me parle moins.

Mais en définitive, Stefan Zweig est in auteur que j’apprécie beaucoup et qui continue de me donner envie d’en lire d’avantage.

NOTE : ★★★★★☆

Publicités

14 réflexions sur “Lettre d’une inconnue / Le joueur d’échec – Stefan Zweig.

  1. Lettre d’une inconnue a été une excellente lecture. J’ai été profondément touchée par l’amour avouée par cette femme à un homme qui ne l’a connaît pas. Le style de Stefan Zweig réussit parfaitement à retranscrire les émotions de cette femme et de les insuffler au lecteur.
    Par contre, comme toi, j’ai eu un peu de mal avec Le joueur d’échecs. J’ai trouvé le début bien trop lent, et je n’ai pas retrouvé ce qui me plaisait tant dans la plume de l’auteur.

    1. On a peu près le même ressenti pour ces deux nouvelles alors. C’est vrai que la première m’a nettement plus charmée et touchée. Ce que j’ai trouvé dommage avec cette Le joueur d’echec c’est que je l’ai trouvé scindée en deux, on nous parle d’un personnage, le champion d’échecs pour d’un basculer sur le second joueur et son passé, son récit sur fond de guerre etc.. ça m’a un peu perturbée. je m’attendais a une nouvelle, une histoire basée sur le champion justement.

  2. Je n’ai pas encore eu l’occasion de lire Le Joueur d’échec mais j’ai récemment lu la Lettre d’une inconnue et j’ai été surprise d’aimer aussi ! Le résumé, qui parlait d’une grande histoire d’amour, me rebutait un petit peu car je ne suis pas vraiment portée romances mais la façon dont c’est traité, cet aveux douloureux, ces sentiments à nu et le désespoir traité avec finesse m’ont finalement bien touchée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s