couv54270641

Suite et fin de la saga La Sélection de Kiera Cass avec ce cinquième tome sorti ce mois ci. Vous vous souvenez surement que les deux derniers tomes ne sont pas centrés sur America et Maxon mais sur Eadlyn, leur fille et sa Sélection. Cette saga fait partie de celles qui de mon point de vue, sont loin d’être extraordinaire, parfois même mauvaises mais qu’on ne peut s’empêcher de dévorer. Les livres ont rarement dépassé le stade du « moyen » pour moi mais je les achète quand même et les lit souvent d’une traite. La définition même du péché mignon !

Il ne doit en rester qu’un. Vingt ans après la Sélection d’America Singer, et malgré l’abolition des castes, la famille royale d’Illeá doit à nouveau faire face au mécontentement du peuple : l’heure est venue de lancer une nouvelle Sélection. Sa mère à l’article de la mort, son père dévasté, il est temps pour la princesse Eadlyn de passer à la vitesse supérieure dans le processus de la Sélection. Encore novice aux jeux de l’amour et du pouvoir, détestée par une partie de l’opinion publique, elle doit pourtant choisir au plus vite son Élite de six prétendants. Devenir femme, épouse et reine en l’espace de quelques semaines, telle est la lourde tâche qui repose sur les épaules de la princesse. Mais le cœur peut se révéler un précieux allié, pour qui sait l’écouter…

Mon plus gros problèmes avec cette saga concerne surement les noms des personnages. Un an entre le précédent tome et celui ci, autant vous dire qu’il m’a fallu quelque page pour me remémorer qui est qui, avec de tels prénoms ça devrait être facile mais il y en a trop ! Nous retrouvons donc Eadlyn à la tête de ce roman pour la suite de sa Sélection, qu’elle ne voulait absolument pas au départ (merci papa maman !). J’avais été mitigée dans la tome précédent, à trop vouloir jouer les femmes fortes, l’auteur avait rendu son personnage très froid et parfois même ingrat. J’ai davantage aimé la suivre dans ce livre là où elle se révèle un peu plus humaine et donc attachante.

Contrairement à la première trilogie centrée sur America, j’ai ici eu le dénouement que je voulais. Quelque chose de plus réaliste et un amour plus profond. Je m’en doutais déjà avec le tome précédent et je suis ravie que l’auteur ait choisi cette voie là et cette personne. On sort donc un peu de ce schéma prévisible qui avait tant nui à la première trilogie. Je suis aussi ravie que cela n’ait été qu’une duologie pour cette sélection. Le récit est plus cohérent et moins neu-neu. Le personnage d’Eadlyn ne saute pas sur tous ces prétendants pour les embrasser comme avait pu le faire Maxon ! J’ai trouvé que l’ensemble était moins surfait et superficiel, moins sexiste aussi du coup. Les relations entre Eadlyn et les prétendants étaient agréable à suivre, à lire.

Bon, bien sur comme pour les autre romans de la saga l’écriture n’est pas extraordinaire. La plume est très simple, elle fait de cette saga un pilier de la littérature jeunesse, j’ai tendance à penser que je suis surement trop âgée pour pleinement apprécier ce genre de romances (les princesses, les châteaux…). Mais je suis sûre que beaucoup y trouveront leur compte et ça reste des lectures relativement agréables et donnent de bons moments de détente.

En clair, la saga a beau manquer d’originalité sur plusieurs aspects, elle reste plutôt sympathique. Ce cinquième et dernier volet clôture simplement et joliment la saga.

NOTE : ★★★★☆☆

Publicités

Une réflexion sur “La sélection, tome 05 : La couronne – Kiera Cass

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s