9782702440827-001-X_0

Et ça continue ! Je ne pouvais absolument pas attendre de lire ce roman tellement j’ai adoré le premier volet. Mais là l’attente va être atroce pour le troisième tome, que l’on aura seulement l’an prochain (normalement). Enfin estimons nous déjà heureux d’avoir la chance de voir ses romans édités en France en même temps qu’aux USA ! Cette suite est un coup de cœur comme pour Red Queen. Je suis complètement emportée par cette saga, elle me rappelle beaucoup ce que j’ai ressenti en lisant Divergente et donc y’a du niveau. (Il s’agit d’un second tome, il se peut donc que cette chronique comporte des spoilers sur le premier volet de la saga).

Red Queen

Mare Barrow a le sang rouge, comme la plupart des habitants de Norta. Mais comme les seigneurs de Norta, qui se distinguent par leur sang couleur de l’argent, elle possède un pouvoir extraordinaire, celui de contrôler la foudre et l’électricité. Pour les dirigeants de Norta, elle est une anomalie, une aberration. Une dangereuse machine de guerre. Alors qu’elle fuit la famille royale et Maven, le prince qui l’a trahie, Mare fait une découverte qui change la donne : elle n’est pas seule. D’autres Rouges, comme elle, cachent l’étendue de leurs pouvoirs. Traquée par Maven, Mare fait face à sa nouvelle mission : recruter une armée, rouge et argent. Aussi rouge que l’aube, plus rapide qu’un éclair d argent. Capable de renverser ceux qui les oppriment depuis toujours. Mais le pouvoir est un jeu dangereux, et Mare en connaît déjà le prix.

je suis littéralement dans tous mes états depuis que j’ai refermé ce livre hier matin. Je me suis fait violence pour ne pas le lire trop rapidement mais ça a été difficile. Ce livre là est encore plus riche que le premier, je pensais qu’on avait passer cette phase de découverte et de description de l’univers mais en fait ce n’est pas le cas (et tant mieux !). On en découvre toujours plus et c’est tellement passionnant. C’est aussi dans ce sens là que la saga me rappelle Divergente, dans sa construction et son intelligence. Cet univers si complet et complexe qui surplombe littéralement le lecteur. On est complètement immergé. J’ai eu le sentiment de faire partie de la Garde et de la petite troupe que l’on suit aux travers de tant d’obstacles. Cette saga représente tout ce que j’aime dans le genre et je suis encore une fois impressionner que ce soit les premiers romans de Victoria Aveyard.

Je suis aussi encore une fois, subjuguée par ce que l’auteure arrive à nous faire vivre. Je suis personnellement passée par toutes sortes d’émotions. Les chapitres se dévorent comme pour Red Queen, du moins dans mon cas car je sais que certain(e)s ont trouvé l’univers plus complexe et difficile à suivre (que cela soit pour Red Queen ou Glass Sword). On retrouve avec plaisir les personnages du premier tome là ou on les avait laissés et pourtant on a l’impression de découvrir des tout nouveaux personnages tant ils ont changés. C’est loin d’être une critique, je parle surtout d’évolutions, qui est propre à chacun d’entre eux. Ils sont tous bien évidemment passés par des moment douloureux et contraints de changer leur vision des choses, leur façon de faire, de se comporter.

Notre personnage principal est toujours là sans pour autant être toujours la même. Elle est passée de Mare, rouge sans histoires à Mareena Titanos à la Faiseuse d’éclairs. D’inoffensive à quelqu’un de craint par beaucoup. J’ai adoré la suivre de nouveau et notamment parce qu’elle est loin d’être parfaite. Si pour moi le premier roman tentait de nous la faire voir de façon positive, montrant son fort tempérament, sa force. Ici, dans ce second tome on voit une partie d’elle même beaucoup moins dorée, ou qui du moins s’écaille au fil du récit. Des défauts qui étaient déjà présents mais qui là apparaissent sous un nouveau jour. On la voit être plus égoïste, autoritaire, parfois plus faible et même cruelle. J’apprécie que l’auteure nous donne une telle évolution de ce personnage parce que c’est pour moi un fort réalisme qui contribue énormément à la saga. Je ne veux pas d’un personnage parfait, hyper fort et sans faiblesse, plein de bonnes morales. Tout simplement parce que ce n’est absolument pas réaliste. Ici le personnage de Mare change, s’obscurcit à cause de ce qu’elle vit. Ça la rend authentique, vraie, humaine. Des événements, la guerre, la peur, la haine la pousse à certaines actions et certains choix. C’est peut-être ce qui m’a le plus plu dans le roman. Ça apporte une noirceur au personnage, qui selon moi est nécessaire. Le personnage de Cal n,’est pas en reste côté évolution non plus, aucun des personnages ne l’est de toute façon. Il se retrouve coincé entre deux mondes et ne sait pas trop ou va son allégeance, si tant est qu’il en est encore une. Il est forcé de constater que sa haine pour Maven le place dans le même camp que La Garde Ecarlate, cependant difficile de se défaire de son passé en tant qu’argent et également de se faire accepté parmi des rouge ou des sang-neufs. J’ai trouvé que son évolution à lui était un peu l’inverse de mare, il penche plutôt du bon côté.

Concernant les sang-neufs, on n’est pas déçu avec ce volet. On en découvre d’avantage et j’espère que la suite de la saga tendra à nous expliquer d’où ils viennent et comment tout ça est-il possible. On se retrouve donc avec de nombreux nouveaux personnages qui donnent vie au récit de façon plus large que par le triangle de tête que forme Cal, Mare & Maven. Ce dernier est tout simplement d’une atrocité incroyable. Je le hais du plus profond de mon être pour ses actes à l’encontre tous ceux qui lui tiennent tête mais surtout ce qu’il fait subir à Mare tout au long du roman. Je ne pensais vraiment pas qu’il serait aussi présent dans ce tome et ça a vraiment été une surprise, je ne m’attendais pas à autant de « confrontations ». De même le récit nous tient toujours en haleine avec la fameuse phrase « N’importe qui peut trahir n’importe qui ». A chaque fois je tombe dans le panneau, c’est juste dingue, frustrant et cruel ! Quant à la fin, elle m’a mis dans un état rage intergalactique, je ne sais pas comment je vais faire pour attendre le troisième volet, ça va être une horreur. Je n’arrête pas d’y penser et ça me rend malade ! Je crois que l’auteure n’aurait pas pu faire pire pour moi.

NOTE : ★★★★★★ / ♥ /

Publicités

5 réflexions sur “Glass Sword (Red Queen, tome 02) – Victoria Aveyard.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s