9782253160250-T

Impossible de trouver la couverture (sublime !) en un format plus grand, tant pis pour la mise en page, ça sera moins sympa. J’ai ce tout petit roman dans ma PAL depuis plus d’un an. Je l’avais acheté sur un coup de tête pour son titre et sa couverture. Le résumé n’est d’ailleurs que très peu parlant (Je vous met celui de Livraddict qui en dit un peu plus). Une critique en dessous à fini de me convaincre à l’acheter. J’ai vu une interview il y a peu d’Alice Zeniter et ça m’a fait repenser à ce roman. Il était vraiment temps que je le lise, surtout que ça a été une très jolie découverte.

Alice s’apprête à épouser Mad, son ami d’enfance malien. Il s’agit d’un mariage blanc, car c’est la seule chose qu’Alice puisse faire pour sauver son ami, et ainsi mettre un point final à son adolescence.

J’ai mené ma petite enquête après la lecture de ce roman parce que ça m’intriguait énormément. Le personnage principal porte le même nom, a le même age et le même parcours de notre auteure. Est-ce vraiment une autobiographie ? Ça m’a titillé tout au long de ma lecture, je me demandais comment elle aurait pu écrire ça si elle l’avait vraiment fait. N’était-ce pas carrément dingue ? Voire même provocateur ? Mais non, il y a bien deux Alice. Alice l’écrivain et Alice le personnage… Et en définitive je trouve ça encore fort dans le message qui passe dans ce récit. L’auteure se positionne et ce qu’elle nous dit au final c’est que si ça avait du lui arriver, elle l’aurait fait.

J’ai adoré ce roman, de A à Z. Il est très court (200 pages en poche) et j’ai pourtant mis un bon moment à le finir, tout simplement parce que je n’en avais pas envie. Il est sorti il y a quelques temps et il est pourtant toujours d’actualité, j’aurai aimé que ça ne soit pas le cas. Surtout avec les récents événements qu’à connu la France et les récentes élections. Je ne voulais pas sortir de ce roman parce que même s’il traite de racisme et que quelques passages m’ont grincer des dents, il en ressort une vraie tolérance, une entraide. J’ai trouvé le personnage d’Alice tout simplement fabuleux à suivre. Si intelligente, si ouverte d’esprit et bien entendu si socialiste. J’ai aimé ses réflexions, ses questionnements qui étaient toujours si justes, sa façon de peser le pour et le contre, et le fait qu’elle donne la France, qu’elle aide Mad à vivre comme il le mérite. Mad, grand personnage de ce roman également, coincé par les administrations et les papiers mais pourtant si impliqué et méritant. J’ai adoré suivre leurs enfance, leur relation depuis l’adolescence, cette amitié si forte.

ET enfin, impossible de ne pas le mentionner : le style de l’auteure, de ce roman si particulier ! C’est incroyable tout ce qu’elle fait passer juste en brouillant la chronologie, et en ‘tailladant’ la syntaxe. Des énumérations encore et encore mais qui sont tellement parlantes et qui ne nous perdent jamais en route. Le début du roman, le tout premier chapitre est tout simplement incroyable. Toute cette liste « Je suis de la génération qui… » des pages pleines et des faits listés qui font leur petit effet. On saute régulièrement du premier au second degré, il faut être attentif pour ne pas le louper.  On a de grandes réflexions, expressions puis un langage plus cru, un parler plus jeune. Et on alterne comme ça. Ça à l’air si facile vu comme ça. On sent qu’elle gère son style sur le bout des doigts. Ça fait à la fois bâclé et très recherché pour faire passer quelque chose d’urgent, de fort, d’important. Le texte fait presque euphorique, il est rapide mais le sujet est loin de l’être. Beaucoup plus grave. Je pense que c’est un roman et un style que l’on aime ou que l’on déteste. Ça me parait complique de se placer entre les deux. En tout cas, de mon côté c’est une réussite.

NOTE : ★★★★★★

Publicités

3 réflexions sur “Jusque dans nos bras – Alice Zeniter.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s