9782754072359

Cela fait quelques semaines que je vois le premier tome de cette saga sur les étalages et comme toujours avec le genre j’ai assez peur de me lancer dans l’achat livre en tant que tel, je me lance bien plus facilement en version numérique. Un peu mois chère et donc moins de regret si ça ne me plait pas. Mais je vous avoue que je trouve les couvertures (et les trois réunies, formant ainsi celle que je vous poste), absolument sublimes ! Certes un peu osées mais au moins on est dans le thème ^^ Quoi qu’il en soit j’ai trouvé la version numérique de l’intégrale, donc un peu plus intéressant que d’acheter les 3 volumes séparément au prix fort. Comme d’habitude avec une liseuse, on ne voit pas les pages filer et j’ai lu les trois volets en un peu moins d’une semaine. Je préfère donc me lancer dans une chronique globale de la saga plutôt que d’en faire trois articles, surtout que je manque de temps. J’ai lu la saga au début du mois et il est temps d’en parler ici histoire de ne pas commencer l’année par du retard de chroniques ! Je ne voulais mettre que le résumé que du premier tome, laissant ainsi un peu de surprise si vous comptiez vous lancer dans cette lecture mais je le trouve absolument médiocre et pas vraiment représentatif à mon goût. Essayez donc de ne pas trop en tenir compte ou d’en chercher d’autres si vous voulez en savoir plus.

Une trilogie incandescente qui se dénoue dans les chambres mystérieuses d’un hôtel particulier de Paris. Un Paris d’opulence et de secrets inavouables, à la fois pervers et romantique, où Annabelle, Elle pour les intimes, étudiante le jour, escort girl la nuit, devra garder la tête froide même si son corps s’embrase…

Je me suis donc lancé un peu au hasard dans cette trilogie. J’ai commencé avec Fifty Shades of Grey et continué avec des lectures qui tendaient davantage vers le New Adult que vers l’érotisme et c’est la première fois que j’ai réellement l’impression de lire un roman/une saga qui est pleinement de ce genre là. Le résumé ne disant pas grand chose, voilà les grandes lignes du premier tome : Nous suivons le personnage d’Annabelle, surnommée Elle qui est en fin de cursus pour être journaliste et qui travaille comme escort la nuit pour arrondir ses fins de mois et offrir à sa mère de quoi payer son traitement contre le cancer. Elle rencontre un soir David Barlet, grand patron et multi-millionnaire, elle décide d’en finir avec le boulot d’escort mais tout ne se passe pas comme prévu… Alors oui, je vous l’accorde, vu comme ça, ça semble très bateau et ressemble énormément à ce que l’on connait déjà. Mais je trouve que plus on avance, plus on se détache de cet univers commun à tout les autres romans du même genre et l’histoire prend un autre tournant.

Un des traits très important de cette histoire/saga c’est son style d’écriture car pour une fois l’auteure en a bel et bien un ! On nous offre de nombreux jeux de mots et de très belles descriptions, notamment des décors qui sont d’un autre temps et l’auteure s’efforce de nous y emmener. Car l’hôtel des Charmes est la clé même de ce roman, on pourrait presque dire qu’il est un personnage du livre. Chacune des chambres de l’hôtel porte le nom d’une femme de l’histoire, souvent connues pour leurs charmes ou qualités en tant que courtisanes. Les descriptions de chacune des chambres sont à couper de souffle, on s’y croirait et on va jusqu’à s’imaginer les chambres, les dorures et tentures, sentir les parfums d’ambiances etc… On nous montre également Paris sous un autre jour, plein de secrets et riche en fantasmes. L’auteure arrive habilement à nous transporter et nous intéresser, on en vient même à être curieuse et chercher à savoir qui était ses femmes dont les chambres portent le nom. L’intérêt de cette saga réside essentiellement dans les thèmes abordés qui sont plus nombreux que ce à quoi on s’attend. On retrouve bien évidemment l’amour, la passion ou l’érotisme et le libertinage mais également des thèmes plus sérieux comme le deuil, la maladie, la rivalité, la jalousie. Tant de choses qui rendent la saga plus complexe et si le sexe garde une part importante le reste est bien dosé et donne un très bon équilibre à l’histoire.

 Je crois que ma plus grande déception réside peut-être dans les personnages, je n’ai malheureusement pas vraiment eu d’attaches pour Elle/Annabelle, surtout dans le premier tome. J’ai trouvé ce personnage féminin assez bizarre au premier abord, elle se présente comme une femme indépendante et libre mais ne l’ait pas du tout selon moi. Elle était trop indécise, se contentant de choisir la facilité lorsque l’on lui demander de prendre une décision… Elle m’a exaspéré plus d’une fois. Ca s’est nettement arrangé par la suite surement grâce au personnage de Louis qui lui m’a beaucoup plu. Elle est devenue nettement plus sûre d’elle et « libre ». Elle ne se contente pas seulement d’être avec l’homme qu’elle aime mais part à la recherche de la vérité, des secrets de famille transformant ainsi le second tome en enquête ou presque « thriller » pour comprendre à qui elle a affaire et être sûre de connaitre la personne avec qui elle est et son entourage. Les frères Barlet eux, sont  aussi d’une importance capitale et l’auteure à su les décrire de façon profonde mais je ne me suis pas vraiment attachée aux personnages. Je suis tout de même contente d’avoir eu du flair pour un personnage en particulier.

Pour finir, le thème principal de ce livre se révèle tout de même être l’érotisme. Il prend donc une place assez importance au sein du livre. Et là encore l’écriture et le style d’Emma Mars sont remarquables. Les scènes en questions sont osées mais ne tombent jamais dans la vulgarité (que l’on a tendance à retrouver facilement dans ce genre là) même si certaines scènes vont plus loin que les autres ! Le récit dresse un portrait assez neutre du libertinage, ne prend pas forcement parti ni ne juge, ou du moins ce n’en est pas une critique acerbe. L’érotisme est omniprésent dans la saga à travers le journal d’Elle qui devient plus important au fil de la saga. Il y a aussi une forme de philosophie bien particulière de la part des personnage sur le sexe, les rapports sont vus comme une mode de communication, un art de vivre et un langage que l’on peut développer et renouveler à notre guise. J’ai trouvé cette approche très intéressante.

Et chose incroyable que je ne pensais pas possible pour ce type de romances. A partir du second tome, on devient tellement obsédées sur « l’enquête », les secrets de famille qu’on laisse de côté les scènes plus sensuelles, se met à les lire plus vite et de façon plus abstraites pour se focaliser sur l’intrigue principale. Autre petit défaut pour le premier tome plus particulièrement, j’ai trouvé quelques passages assez malsains. Je ne saurai pas le décrire plus précisément mais j’ai été gêné par certaine réflexions et actions ou même des insinuations de la part des personnages. Certains aspects, certaines décisions d’Annabelle ou encore des révélations m’ont semblées également un peu trop « énormes » et tirées par les cheveux pour être réalistes. Mais l’ensemble de la saga m’a plu et intéressé, on note un réel effort dans la construction et le cheminement de la saga rendant la lecture très fluide. Je suis contente d’avoir acheté l’intégrale pour tout lire d’une traite.

NOTE : ★★★★☆☆
Publicités

2 réflexions sur “Hôtel, Chambre I . II . III – (intégrale) – Emma Mars.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s