9782211208345

Le passeur est un roman qui commence à dater maintenant vu qu’il est de 1993 (USA) et 1994 pour la France. Je n’ai appris son existence il n’y a pas très longtemps pourtant grâce à l’adaptation cinématographique qui est sortie ce mois ci outre atlantique et qui en ce qui nous concerne n’est prévu que pour cet Automne. Je ne me serais sans doute pas penché dessus plus que ça si Taylor Swift (de qui je suis fan, vous l’aurez compris) n’avait pas obtenu un rôle. J’ai pu donc en suivant son actu suivre l’avancement du projet de ce film. Le résumé m’a tout de suite beaucoup plus. Et j’ai également été étonné de voir à quel point le livre est court. J’avais donc très très hâte de découvrir cette oeuvre, qui fait même partie de beaucoup de programmes scolaires en Amérique.

Le monde dans lequel vit Jonas est bien éloigné du nôtre : une société où la notion d’individu n’existe pas. Plus surprenant encore : ses membres ne ressentent rien. Ni amour ni haine viennent bousculer leur quotidien. Les gens ne meurent pas non plus. Ils sont « élargis ». Tout comme le héros de cette histoire – un garçon de douze ans – le jeune lecteur brûlera de savoir ce qui se cache derrière ce terme si obscur.

J’ai été particulièrement touchée par ce livre qui s’est révélé être un coup de cœur ! Enfin ! Le seul de l’été pour le moment même si j’ai eu beaucoup de bonnes voire très bonnes lectures et très peu de déceptions. Je commençais à me dire que je n’en aurais pas ce mois ci mais c’est bel et bien le cas. Ça me surprend toujours quand ça arrive avec des livres aussi court comme celui ci. Seulement 225 pages pour ce récit mais il est tellement profond, plein d’émotions. A l’heure ou la dystopie est à la mode, je reste complètement sous le choc quand à la date de parution de ce bouquin. 1993 !!! Je trouve ça tellement novateur pour « l’époque ». Ce n’est pas si vieux que ça mais je ne suis pas sure qu’il y ait eu tant de livres du même genre à cette période. Maintenant, ils sont plusieurs par mois à sortir, il y en a tellement qu’on s’y perd et qu’on a tendance à penser qu’ils se ressemble tous plus ou moins.

J’ai été captivé par ce livre des le début du récit. Je me suis tout de suite attaché aux personnages qui nous été présenté, au style de l’auteur assez singulier sans pour autant se révéler compliqué. Ce roman reste accessible à tout les ages et je suis assez jalouse qu’aux Etats-Unis on est la chance d’étudier une telle oeuvre alors que nous nous retrouvons la plupart du temps avec du classique assez barbant. Le livre semble d’une grande simplicité mais il est en réalité beaucoup plus. Je l’ai trouvé particulièrement humain, il m’a fait beaucoup beaucoup de bien. Je l’ai terminé hier et je ne cesse d’y penser malgré le fait que j’en ai commencé (et fini) un autre, j’y pense encore beaucoup. Je crois même qu’il fait parti de mes livres favoris. Cela m’arrive rarement mais je pense mettre la note de 20/20 à ce livre sur Livraddict. Je ne le fais presque jamais, un coup de coeur ne signifie pas que je vais mettre la note maximale, il me faut quelque chose d’assez fort, que le livre me marque sur une durée importante. Et Le passeur est bien parti pour ça.

Je trouve incroyable que l’auteur ait pu nous faire passer autant de chose en un si petit nombre de page. Le roman est à la fois beau et triste, exactement ce que j’aime et ce qui me touche. J’ai même un peu du mal à en parler, je ne sais pas vraiment qu’est ce que je dirai précisément pour le décrire ou le recommander. Je ne sais d’ailleurs pas si je le recommanderai. il m’arrive d’avoir des coups de cœur et de tout de suite vouloir en parler et faire lire ces romans à d’autres et puis il y a des livres comme Le passeur que j’ai terriblement envie de garder pour moi. J’ai même enlacé mon livre en le refermant, je ne l’ai toujours pas rangé, j’ai juste envie de le garder tout prés encore un peu.

Je n’ai rein mentionner de précis concernant le contenu du livre, je pense qu’il est bien mieux de se le procurer et de s’y plonger en n’en sachant le moins possible, parce que nous vivons toutes les découvertes avec Jonas. On ressent tellement de choses pendant cette lecture, ça me semble improbable rester insensible à ce récit. Une lecture plus qu’excellente et un livre dont je me souviendrais longtemps.

NOTE :  ★★★★★★ / coup de cœur /

Publicités

3 réflexions sur “Le passeur – Lois Lowry.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s