Une semaine avec lui (Monica Murphy)

Comme vous le voyez ces temps ci sur le blog, je m’essaie à des nouveaux genres à savoir les romans « érotiques » et celui qui fait sensation : le New Adult. Je pensais très honnêtement que ce nouveau genre me conviendrais mais pour le moment tout ce que j’ai pu lire m’a plus ou moins déçu. D’abord Loin de tout de J.A Redmerski puis Unbroken de Melody Grace et malheureusement Une semaine avec lui suit la même trajectoire. Cette lecture est donc ma déception du mois, de l’été même vu le peu que j’ai lu ces deux derniers mois. Je pensais réellement que j’allais aimer ce livre pourtant. Je suis contente de ne l’avoir acheter qu’en ebook même s’il ma quand même coûté 10€.

Fable travaille d’arrache-pied pour gagner son indépendance, tout en élevant son petit frère. Sa réputation de fille facile lui vaut d’enchaîner les aventures sans lendemain, ce qui arrange bien les affaires de Drew, le meilleur joueur de l’équipe de football de la fac. Alors qu’il s apprête à passer une semaine dans sa famille au passé tourmenté, il lui propose, moyennant finance, d’incarner sa petite amie. Fable ne demande pas mieux que d’entrer dans la peau du personnage. Si seulement cette parenthèse pouvait s’éterniser…

Si on m’avait dit, il n’y a ne serait-ce que quelques semaine que j’apprécierais d’avantage un roman comme Fifty Shades plutôt qu’un livre New Adult … et que les scènes osées sont beaucoup plus nombreuses et décrites. Mais je pense que le gros point négatif de ce livre relève de son écriture. C’est beaucoup trop simple, alors oui ça se lit très très vite mais on l’oublie tout aussi rapidement. Le style ne m’a pas du tout plu, il est pour ainsi dire inexistant. Ça fait vraiment « premier essai », je ne sais pas quel age à l’auteur mais j’ai le sentiment au travers de son écriture qu’elle est un peu plus jeune que moi… Je ne sais pas, ça m’a vraiment interpellé tout au long de ma lecture. Même les scènes intimes ne sont pas très bien écrites.

En ce qui concerne les personnages, j’ai là aussi eu beaucoup de mal. J’étais assez curieuse de voir qu’on alternait avec les deux points de vue, celui de Drew puis celui de Fable mais pourtant je n’ai pas réussi à m’attacher à l’un d’eux. Malgré tout leur soucis, je les ai trouvé assez vides. Parlons donc de leurs soucis… je veux bien qu’on ai un personnage blessé, tourmenté etc c’est souvent ce qui donne cœur à l’histoire surtout dans les romances mais là les deux personnages croulent sous les problèmes. C’était beaucoup trop lourd ! J’ai eu le sentiment que l’auteur cherchait absolument à accabler son lecteur pour le déprimer et le faire pleurer. le problème c’est que j’ai ressenti l’inverse, ça m’a étouffé et je n’ai ressenti aucune autre émotion (bonne ou mauvaise) pour cette histoire ou ses personnages. Ce qui est vraiment dommage.

Un point du récit m’a particulièrement dérangé : tout est trop prévisible. J’ai tout deviné avant la fin, le livre à donc perdu tout son intérêt pour à ce moment là. On ne fait donc qu’attendre la révélation qu’on à déjà compris. Quand au personnage de la belle-mère, elle m’a plus que dérangé. Même si l’intrigue qui la concerne est réelle et mérite d’être traité et qu’on en parle, la façon dont s’est présenté ici m’a paru assez malsaine. Ça m’a vraiment perturbé un long moment.

Il aura fallu que j’arrive à la fin pour avoir un semblant de surprise car je ne m’attendais pas à une fin pareille, je dois bien l’avouer. Même si cela n’a rien de choquant ou de transcendant non plus. Le tome 02 est sorti ce mois ci mais n’est pas encore disponible en ebook. Les couvertures sont bien trop hideuses pour que j’achète les livres, je vais donc attendre la version numérique. J’ai lu que le second volet de cette saga était meilleur que le premier donc je vais le lire pour me faire une petite idée. Si cependant, je n’accroche toujours pas je m’arrêterais là, la saga a en effet  quatre tomes de prévus pour le moment, autant dire qu’on en a pour un moment.

En définitive, je n’ai pas du tout accroché à cette histoire malgré le coté addictif. Une romance trop courte, trop rapide et surtout bien trop accablée de soucis et de clichés !!

NOTE :  ★★☆☆☆☆

Publicités

4 réflexions sur “Une semaine avec lui – Monica Murphy.

    1. Mais oui ça me saoule parce que c’est un style qui me plait, je veux dire c’est un super compromis entre le YA et le reste mais alors je n’ai pas encore trouvé quelque chose qui m’ait plus totalement. Je vais lire Indécent on verra bien. Je n’abandonne pas !lol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s