unbrok10

Je ne sais décidément pas ce qu’il m’arrive, je me lance dans tout un tas de lectures qui sont loin d’être mon genre… j’essaie de me faire au genre New Adult petit à petit.  Je vous avoue que j’ai du mal, je suis une grande fan de Young Adult, et j’ai tendance à penser que ce nouveau genre en fait un peu trop parfois. Il nous impose des scènes, des dialogues (parfois vulgaires) qui ne sont souvent pas nécessaire à l’histoire pour celle ci fonctionne. Je trouve tout de même qu’il est intéressant d’inclure une part plus adulte et une sexualité plus affirmée dans les livres… je pense simplement que pour le moment peu de personnes arrive à maîtriser ça et il y a toujours une part de vulgarité qui me gêne. Je pense qu’on peut écrire des scènes « osées » sans vulgarité. Je crois que pour le moment la seule à m’avoir fait rêver reste Tahereh Mafi mais on a cantonné son livre à du YA. Enfin bref là n’est pas vraiment le sujet, revenons au livre. Fiona avait adoré et Aurélie détesté au point de ne pas finir le livre (qui est pourtant court). Je me suis acheté la version ebook, prise de risque modérée donc !

Juliet est tombée folle amoureuse d’Emerson l’été de ses 18 ans dans la maison appartenant à ses parents en bord de mer. Après une relation passionnelle, le beau ténébreux la laisse tomber subitement. Quatre ans plus tard, Juliet a poursuivi ses études, surmonté tant bien que mal cet abandon et construit une relation équilibrée avec un garçon très bien, gentil et attentionné. Ses relations avec sa famille ne sont pas au beau fixe depuis qu’elle a perdu sa mère, autre cicatrice encore ouverte, mais elle refuse d’y penser et s’est forgé une carapace protectrice en se murant dans l’oubli et en avalant cachet sur cachet. Quand son père veut vendre la maison de la plage, Juliet y retourne trier ses affaires et, comme elle le craignait, croise Emerson qui habite toujours là. Un simple regard et toute la passion resurgit subitement. Sincère ou manipulateur, Emerson va tout faire pour récupérer la jeune fille, aux prises avec un dilemme déchirant : choisir entre les deux garçons… 

Je dois dire que je suis assez surprise de la vitesse à laquelle j’ai lu ce livre. Je l’ai lu en quelques heures et d’une traite, impossible de trouver le sommeil alors autant lire n’est ce pas? Je ne suis pas sure de l’avoir lu purement par envie. Aurélie et Fiona ont souvent des goûts proches et là ça m’a tellement perturbé qu’elles aient un avis si éloigné que j’ai voulu me faire ma propre idée. Je crois honnêtement que sinon je n’aurais jamais approché ce bouquin. Il était de toute façon HORS DE QUESTION de l’acheter en format papier, cette couverture est juste horrible. Je ne comprends pas ceux qui la trouve jolie, pour moi elle fait bas de gamme. Et le détail qui tue, comme à chaque fois : notre héroïne est sensée être blonde ! Qui c’est celle là !? Ça m’exaspère ce manque de coordination.

Mais passons plutôt au contenu du livre. Comme vous pouvez vous y attendre, il s’agit d’un livre très court et bourré de clichés. Il n’en est cependant pas moins agréable à lire. Comme je le disais je l’ai lu d’une traite, c’est donc qu’on ne s’ennuie pas. J’ai bien aimé les personnages principaux : Juliet m’a plu même si elle m’a quelque fois paru stupide dans ses réflexions. Emerson lui m’a beaucoup plu dans l’ensemble. J’ai vu venir un triangle amoureux mais qui n’a finalement pas réellement pris place au sein du roman et heureusement ! C’est une des choses que j’ai beaucoup apprécié avec le personnage de Juliet et ce livre. Pas de tromperies, les choses sont rapidement mises à plat avant de passer à autre chose. J’ai apprécié cette démarche de l’auteure. La meilleure amie de Juliet, elle, m’a été insupportable. Une horreur. De même que son copain/fiancé…

Concernant l’aspect New Adult, j’ai aimé qu’il y ait des scènes, des passages parlant d’attirance avant le reste. Le roman a donc une progression logique et sensée. Certaines de ces scènes étaient d’ailleurs assez bien écrite même si nous n’en sommes pas encore à de la prose. Très peu de mots vulgaire (seulement un ou deux à la fin si je me souviens bien) donc un assez bon point contrairement à certains autres romans du même genre.

En définitive, je trouve quand même le livre cher pour le peu de pages et la vitesse à laquelle tout se passe et se lit. Même l’ebook n’est pas donné. Ce n’est pas un livre dont je me souviendrais longtemps mais il n’est pas aussi mauvais que je le pensais. Çà se lit aisément. Les fans du genre apprécieront surement.

NOTE : ★★★☆☆☆

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s