big

Je m’excuse pour la longue absence !! Je sais que le blog semble un peu mort ces temps ci pourtant je lis et je lis malgré tout ce que je fais à côté … parce que j’ai beaucoup à lire ! Beaucoup de challenges ou de lectures communes auxquelles je suis inscrite ou encore des partenariats qui me tiennent à cœur et que j’ai très envie de lire et de vous faire découvrir. Mais je reviens aujourd’hui tout d’abord avec une lecture dans le cadre d’un challenge du forum littéraire dont je m’occupe avec d’autres blogueuses : BooksAbbey. Nous avons en effet lancé (ou repris, je ne sais pas exactement !) le challenge appelé Un auteur/Un mois. Comme il était difficile pour nous toutes avec nos nombreuses lectures de s’y tenir nous l’avons plutôt basé sur deux mois mais qu’importe ^^ Le principe est donc tout simple chacune notre tour nous choisissons un auteur et les membres qui souhaite participer annonce la lecture qui les tentent le plus parmi les écrits de l’auteur en question. Les mois de Mai et Juin ont donc mis en avant Ruta Sepetys ! Pas de gros soucis de choix pour ma part puisque j’ai lu de cette auteure Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre en Février et ça avait d’ailleurs été un coup de cœur. L’auteur n’ayant que deux romans à son actif je me suis lancé dans la lecture de Big Easy qui me tentait tout autant ! Un roman qui confirme selon moi que Ruta Sepetys a decidement bien fait de se lancer dans l’écriture ! Encore une reussite.

Années 50 à la Nouvelle-Orléans. Josie Moraine, 17 ans, n’a pas tiré le gros lot. Fille d’une prostituée qui n’a rien d’une mère attentionnée, elle grandit dans une maison close du Quartier français, celui de la mafia, des affaires louches et des gens sans avenir. Pourtant, Josie a un rêve : quitter cette villle, surnommée The Big Easy et pourtant si peu easy, pour entrer à Smith, prestigieuse université du Massachusetts. Impliquée dans une histoire de meurtre, dépouillée par sa mère et endettée, tout pousse la jeune fille à suivre, elle aussi, la voie de l’argent facile. Mais Jo vaut beaucoup mieux que cela… et ceux qui l’aiment le savent bien…

Je pensais très honnêtement que ma lecture serait assez longue. Je me souviens avoir pensé la même chose pour Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre que j’avais finalement fini par dévorer. Je n’irai pas jusqu’à dire qu’il en a été de même pour celui ci mais je l’ai tout de même lu plus vite que je ne l’espérais. En quatre/cinq jours il a été bouclé, sachant que je suis partie en weekend ultra chargé à Paris avec un groupe de jeunes dont je m’occupe et ou il m’a été impossible de lire si ce n’est au retour dans le train quand tout le monde était mort de fatigue ! Bref une lecture plutôt rapide en rapport du livre assez épais quand même. J’ai trouvé l’histoire assez passionnante. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde.

Je ne trouve pas que l’auteur ait une façon d’écrire singulière ou qui marque plus que ça les esprits mais je suis admirative tout de même de cette façon de captiver rapidement. Je pense que les premières phrases/pages d’un livre sont les plus importantes, je me suis tout de suite sentie happée par le récit. J’ai lu le premier roman de l’auteur il y a peu et même en essayant au maximum d’éviter les comparaisons cela reste difficile. Il est d’ailleurs futile de tenter de les comparer tant ils n’ont rien en commun. Le sujet de Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre était tellement fort avec sa part d’atroce vérité et quelque chose d’intime pour l’auteure. Ici, nous avons affaire à un vrai recit, une histoire, sans part de vécu (du moins il me semble). Mais l’ensemble reste tout aussi convainquant.

J’ai beaucoup aimé encore une fois, le personnage principal du livre : Josie. Je l’ai trouvé forte et doté d’une grande maturité. J’ai particulièrement aimé la voir évoluer, au départ peu sure d’elle puis par la suite gagner en confiance, en volonté, pour finalement devenir si déterminée à croire en elle, qu’elle puisse réussir. Elle a toujours été plus ou moins était indépendante, avec une mère qui ne l’a jamais vraiment traitée comme elle aurait du. Le recit à la premiere personne nous rend proche du personnage et je pense que même sans cela il aurait été impossible de ne pas s’y attacher. Elle est pleine de rêves inavoués et on se surprend à y croire nous aussi et à espérer qu’elle sorte de tout ça indemne afin d’arriver a mener la vie qu’elle mérite. L’autre personnage fort de ce roman n’est autre que Willie, j’ai littéralement adoré ce personnage que j’ai trouvé très bien écrit et présenté de façon à la fois si mystérieuse et pourtant si exubérante. Il serait vraiment difficile de vous la décrire comme il se doit. Ça ne lui rendrait surement pas justice. Ce livre est fait de nombreuses rencontres, relations, liaisons et je pense que la plus marquante sera celle entre Josie et Willie. J’ai trouvé que leur relation dégageait beaucoup d’amour et de respect  et ce dans les deux sens, elles sont d’un coté si différentes et pourtant d’un autre les mêmes.

L’ensemble du récit m’a plu, je me suis attaché à de nombreux autres personnages, notamment Jesse que j’ai beaucoup aimé ! J’ai aussi trouvé une ambiance toute particulière à ce livre, cela pourrait paraître cliché mais je me suis réellement cru en plein cœur de la Nouvelle-Orléans pendant ma lecture. Tout est assez bien décrit sans pour autant que le roman s’en sente alourdi et écrasé. C’est maîtrisé, bien dosé et donc agréable à lire. J’ai également beaucoup apprécié la fin tout en simplicité. Ça fait du bien parfois ! Encore une fois donc, un roman sympathique que nous livre l’auteure. J’ai déjà hâte d’en avoir un prochain à lire !

NOTE : ★★★★★☆

Publicités

Une réflexion sur “Big Easy – Ruta Sepetys.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s