sobibor-20376-250-400

Voici un livre que je me suis procuré il y a quelques mois. Je n’en avais jamais entendu parler avant qu’Aurélie le lise et il a d’ailleurs été un coup de cœur pour elle si je me souviens bien ! Etant donné que ces derniers temps j’ai lu des livres qui sont entrés récemment dans ma PAL j’ai essayé de trouver quelque chose qui y traînait depuis un peu plus longtemps. Comme souvent je n’ai pas relu le résumé et je me suis étonnée de son sujet qui a doucement fait écho à La Voleuse de Livres et Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre dans ses références et son contexte historique. Comme quoi le hasard fait bien les choses. Cependant je crois que j’ai eu ma dose d’historique et de génocide pour un petit moment. Je vais essayer de lire des romans un peu plus légers des le mois de Mars avant de partir en déprime.

 » Je l’ai fait pour qu’on m’arrête « , répond Emma après avoir volé des biscuits dans un supermarché. Que se cache-t-il derrière ses mots, sa maigreur extrême, sa beauté douloureuse ? Quelle est l’origine de son anorexie : l’indifférence de ses parents, le silence, les mensonges savamment entretenus? Emma veut savoir. Emma veut comprendre. La découverte d’un vieux cahier fera bientôt surgir du passé d’épouvantables secrets.

C’est donc sans vraiment savoir de quoi il s’agissait que j’ai débuté ce roman, plutôt court il y a une semaine. Je l’ai fini le en une journée, un peu moins de 200 pages et un récit assez prenant. On apprend des les premières lignes qu’il est avant tout question d’anorexie. Nous suivons donc le personnage d’Emma, anorexique et en plein questionnement. Arrive un peu plus tard le rapport avec le titre du livre : Sobibor et donc le contexte, le passé et l’Histoire. J’avoue ne pas l’avoir vraiment vu venir parce que je n’avais jamais vu ou entendu ce nom de ma vie. Je me suis même sentie coupable que ça n’ait pas été le cas parce que je trouve que le devoir de mémoire est quelque chose de très très important. En effet Sobibor fut le nom d’un camp d’extermination bâtis par les nazis.

Je pensais très honnêtement que le roman serait assez « léger », je ne sais pas pourquoi mais j’ai cette idée en tête que Gallimard ne propose que des livres de type jeunesse, pour un public bien précis. J’ai bien vu avec Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre que ce n’était pas exactement le cas mais celui ci était si court que je ne m’attendais pas à être aussi marquée et touchée en si peu de pages. J’ai beaucoup apprécié la note de l’auteur en fin de livre qui explique qu’il n’y a aucun lien entre l’anorexie et le Sobibor mais que souvent l’histoire rejoint l’Histoire. Ça rendait le livre assez aéré et pas trop oppressant avec le coté historique et les graves événements qui sont relatés dans le journal. Il y a des aller/retour entre présent et passé rendant la lecture rendant la lecture, fluide. J’ai beaucoup aimé suivre Emma dans sa quête pour la vérité, sur ce journal, sur tout ces/ses drames. J’avais deviné la fin, ce qui était un peu dommage mais ça m’a pas tant gêné que ça, je n’ai pas lâché le livre.

Le point de vue duquel l’Histoire est abordé ici m’a semblait très intéressant. Par les descendant suscitant toujours beaucoup de reaction telle que la honte, le dégoût, l’incompréhension comme cela se passe pour Emma. Elle est littéralement rongée par toute cette histoire /Histoire. Le texte n’a ni la prétention ni peut-être même l’ambition de se vouloir comme un livre historique mais ça fonctionne très bien ici mêlé à du contemporain, le récit est poignant.

NOTE : ★★★★★☆

Publicités

9 réflexions sur “Sobibor – Jean Molla.

  1. Je suis super contente que tu aies adoré ce livre toi aussi, je l’ai trouvé vraiment bouleversant, unique. Je me suis sentie honteuse également car je ne connaissais pas Sobibor avant ma lecture :/ J’ai aussi acheté un livre quand j’étais chez Fiona qui porte aussi le nom d’un camp que je connaissais pas, Terezin, du coup j’ai hâte de le lire lui aussi pour en apprendre plus.

  2. Je l’ai lu il y a plusieurs années et j’avais vraiment été très touchée également par ce livre. IL faudrait que je le relise d’ailleurs, ça fait si longtemps que je l’ai lu!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s