couv59314325

Dur dur de trouver cette couverture (la meilleure !) en plus grande taille, tant pis ! Je me souviens avoir acheté ce bouquin chez Aurélie, dans un petit vide grenier ou nous sommes allées. Il ne m’a donc pas coûté bien cher et son état était parfait. Je regrette simplement le contenu, que je n’ai pas vraiment trouvé à la hauteur de ce à quoi je m’attendais. Moi qui cherchait quelque chose de très drôle et divertissant avec le fiasco de La Belle et la Bête, c’est raté !

Que voit-on du monde et des gens quand on les voit du point de vue d’une caissière de grande surface ? Que sait-elle de nous en voyant ce que nous achetons, ce que nous disons, les questions que nous posons ? Le passage en caisse est en réalité un moment très particulier. À tort, nous pensons que tout est neutre dans cette opération et nous ne nous surveillons pas. La caissière est pour nous un regard aveugle, à la limite elle est elle-même une machine. Nous nous montrons donc comme nous sommes. Et lorsque la caissière s’appelle Anna Sam, qu’elle est titulaire d’une licence de lettres et qu’elle n’a pas les yeux dans la poche de sa blouse, elle saisit sur le vif nos petits mensonges, nos petites lâchetés, nos habitudes plus ou moins bizarres, et elle en fait un livre qui ne ressemble à aucun autre.

Je sors donc avec un avis assez mitigé concernant cette lecture. Je n’ai en réalité pas l’impression d’avoir lu un roman, un livre à proprement parlé. Du moins l’idée que je m’en fais. J’ai trouvé l’ensemble beaucoup trop segmenté, tout est mis dans des cases et listé. Cela ressemble plus à une liste de courses (sans mauvais jeu de mot, c’est vrai !). Je suis donc restée complètement en dehors du récit. Je trouve que l’auteur prend beaucoup trop de distance avec les lecteurs et même avec son propre récit qui à ce que j’avais compris relate sa propre expérience, son histoire. Elle ne s’intègre pas assez dans son propre récit et le rend complètement vide. On n’a vraiment pas le sentiment qu’elle parle d’elle mais d’une ou plusieurs  personnes qu’elle à suivi pendant un certain temps.

Le livre à un nombre de page loin d’être énorme et l’écriture est une de plus grosse que j’ai pu voir ^^ Et pourtant je me suis ennuyée et forcée à finir et ce, en une seule journée parce que je voulais vraiment m’en débarrasser. Le récit n’a pas du tout su me passionner. Alors non je n’ai jamais été caissière, mais j’en connais bon nombre et je sais qu’elle vivent effectivement ce genre de choses au quotidien mais la lecture n’a absolument rien provoqué chez moi. Plus j’y pense, plus je me demande quel était exactement le but de ce récit. Je vous assure que j’ai beaucoup de mal à comprendre que soit devenu un livre ! Ça aurait bien suffit de rester sur un blog selon moi, également à cause du  langage, beaucoup trop simple… enfin un vrai récit de blog, mais pas de livre. Là encore je suis contente de ne pas l’avoir payé très cher.

NOTE : ★★☆☆☆☆

Publicités

3 réflexions sur “Les tribulations d’une caissière – Anna Sam.

  1. Je suis actuellement dans la même situation que l’auteur (bac + 5 en droit, mais caissière depuis janvier en attendant mieux 😕 ) et ce livre m’a beaucoup fait rire, tout en étant rempli de plein de vérités. J’en conseille sa lecture, qu’on soit passé derrière une caisse ou non, car on est tous clients et qu’au vu de certains 😡 , se rendre compte d’un certain respect ne fait jamais de mal ! 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s