4976915

J’ai acheté ce roman lors de mes vacances  à Toulouse au printemps de cette année. Aurélie et moi l’avons acheté le même jour. La seule différence étant qu’elle l’a acheté neuf quand je l’ai moi trouvé d’occasion et à moité prix l’après midi même. On a d’ailleurs été surprise de le trouver vu qu’il n’était sorti que très récemment. Au premier abord, la couverture tape dans l’œil, des couleurs vraiment sublimes. La quatrième de couverture quand à elle donne envie de le lire très vite. J’avais en tête de le lire cet été, mais c’était moins une. Aurélie l’a lu avant moi et ça a été un tel coup de cœur pour elle, qu’elle m’a encouragée à le sortir de ma PAL le plus vite possible ! Je m’y suis donc attaqué début Septembre. Malheureusement le coup de cœur n’est pas partagé et je ressors donc assez déçue de cette lecture.

Oublie-t-on jamais son premier amour ? Adrien a décidé de mourir. Mais alors qu’il s’apprête à avaler un mélange de médicaments, resurgit le souvenir de Nina, une jeune Italienne avec qui il a passé, enfant puis adolescent, des vacances lumineuses sur la côte amalfitaine. Repoussant son suicide d’un soir, puis d’un autre, il lui écrit une longue lettre qui devient, au fil des nuits, la bouleversante déclaration d’amour qu’il n’a jamais osé lui faire. Il ne se doute pas que ses mots toucheront plusieurs existences : la sienne et celle de Nina d’abord, mais également celle de tous ceux qui, de près ou de loin, seront émus par son écriture.

J’ai surement commencé la lecture de ce roman avec beaucoup trop d’attentes après l’avis d’Aurélie. Je pense pourtant âtre assez receptive aux histoires d’amour dans les livres mais plus j’avance plus je me dis que j’ai surtout du mal avec les romans contemporains. Ce qui m’a aussi gêné avec ce livre est sa construction. Le narrateur et le point de vu changent beaucoup trop. On nous présente l’histoire et le personnage d’Adrien, son envie de mettre fin à ses jours des les premières lignes, vient ensuite la lettre qu’il écrit à Nina nuit après nuit. Jusque là tout allait bien, ensuite Adrien tombe dans un coma dit profond. On perd donc notre personnage principal ainsi que cette sublime lettre emplie de souvenirs au premier tiers du roman. Énorme déception à ce niveau ! Il devient donc passif et n’a plus la parole, les autres personnages sont très fades, des événements ridicules arrivent… Le livre est lui aussi dans le coma, complètement plat. On voit donc (comme attendu) arriver Nina à son chevet, qui y partage ses souvenirs et regrets.

Je n’ai absolument pas réussi a m’attacher aux personnage tel que Rose, Nicolas ou encore Emilie (alors elle … no comment). Seul Nina s’impose clairement par son passé avec Adrien, les souvenirs énoncé dans la lettre et ceux qu’elle délivre plus tard. On a le sentiment de vraiment la connaitre par cœur, à la façon d’Adrien. Le problème de ce livre est qu’il est en fait trop léger, tout est trop attendu, trop gros pour paraître réaliste. J’en suis venue à trouver bon nombre de passages assez ridicules. La jeune fille au pair anglaise qui fouille les poubelles, lit la lettre à Nina et qui d’un seul coup ne pense qu’à montrer ça au patron de la maison d’édition ou elle est en stage … parce qu’il serait la seule personne qui saurait quoi faire. Nina qui est (comme par hasard) marié au rival d’Adrien lorsqu’ils étaient enfant … Franchement moyen ! Quand à la fin, cette happy ending c’était le pompon. J’ai trouvé que le récit était vraiment très peu abouti, trop simple et léger. Ce n’est certainement pas une lecture qui me marquera.

NOTE : ★★☆☆☆☆

Publicités

3 réflexions sur “Nina – Frédéric Lenoir & Simonetta Greggio.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s