01   02  03  04  05

01 ◊ LA CITE DES TÉNÈBRES. Tome 01 : La Coupe Mortelle. Cassandra Clare.

RÉSUMÉ : Clary n’en croit pas ses yeux. Elle vient de voir le plus beau garçon de la soirée commettre un meurtre. Et détail terrifiant : le corps de la victime a disparu d’un seul coup ! Mais le pire reste à venir. Sa mère a été kidnappée par d’étranges créatures et l’appartement complètement dévasté. Sans le savoir, Clary a pénétré dans une guerre invisible entre d’antiques forces démoniaques et la société secrète des chasseurs d’ombres. Une guerre dans laquelle elle a un rôle fatal à jouer.

→ J’ai décidé de m’attaquer à cette saga l’an dernier en ayant beaucoup entendu parler de l’adaptation cinématographique (qui me tente beaucoup !). Seulement voilà je roman ne m’a vraiment pas passionnée. J’ai mis plus de 4 mois à le lire … Je trouve l’ensemble beaucoup trop « jeunesse » pour moi. J’ai trouvé le personnage de Clary assez insupportable. J’ai aussi eu beaucoup de mal avec le style d’écriture, encore une fois trop jeune. Pour en venir au contenu, l’histoire est intéressante mais un peu cliché à mon gout. L’auteur décide de nous faire espérer  que quelque chose se passe entre les deux personnages principaux pour finalement  réduire ça en lambeau. M’étant ennuyé tout le long, c’était la seule chose que j’attendais, j’ai donc fini réellement déçue ! J’ai lu des tas de bons avis sur ce livre et cette saga, je me demande si ça ne vient pas de moi du coup. Surtout que j’ai toujours très envie de voir le film, mais une chose est sure je ne lirai pas la suite. Je songe même à revendre mon livre, déjà acheté d’occasion (finalement, d’autres n’ont pas aimé non plus !).

NOTE : ★★☆☆☆☆

02 ◊ Rêves de Garçons. Laura Kasischke.

RÉSUMÉ : A la fin des années 1970, trois pom-pom girls quittent leur camp de vacances à bord d’une Mustang décapotable dans l’espoir de se baigner dans le mystérieux Lac des Amants. Dans leur insouciance, elles sourient à deux garçons croisés en chemin. Mauvais choix au mauvais moment. Soudain, cette journée idyllique tourne au cauchemar. Rêves de garçons est une plongée au cœur d’un univers adolescent dépeint avec une justesse sans égale. Une fois de plus, Laura Kasischke s’attache à détourner avec beaucoup de férocité certains clichés de l’Amérique contemporaine et nous laisse, jusqu’à la révélation finale, dans l’imminence de la catastrophe.

→ J’ai acheté ce livre à la Fnac sur un coup tête. Je cherchais à me remettre tout doucement à la lecture, et m’étant royalement planté sur mon précédent achat j’ai décidé d’y aller avec un poche très court. Histoire que si vraiment je n’accrochais pas, j’en aurai vite fini. Le résumé ne paye pas de mine mais était plutôt sympa, l’auteure m’était inconnue je me suis donc lancé ! J’ai lu le roman en une journée tellement il était court et prenant. Rien de bien sensationnel en soi mais un rythme bien soutenu, pas une seule seconde d’ennui et un retournement de situation, une fin à laquelle on ne s’attend pas. Une lecture agréable du début à la fin.

NOTE : ★★★★☆☆

03 ◊ La Mafia du Chocolat. Tome 01. Gabrielle Zevin.

RÉSUMÉ : En 2083, le chocolat et le café sont illégaux, le papier est difficile à trouver, l’eau est précieusement rationnée, et la ville de New York est dominée par le crime et la pauvreté. Pour Anya Balanchine, 16 ans, la fille orpheline du criminel le plus célèbre de la ville, la vie est une routine bienheureuse. Jusqu’à ce que son ex-petit ami soit accidentellement empoisonné par le chocolat de la contrebande familiale, et que la police accuse la jeune fille. Brusquement, Anya se retrouve poussée malgré elle sous le feu des projecteurs : au lycée, dans la presse et, plus grave, au sein de sa famille de hors-la-loi…

→ J’ai lu ce livre pour une lecture commune organisée sur le forum féminin Pretty-Girls. Je n’en avais jamais entendu parler, mais il faut dire qu’il est assez récent. Le thème de la lecture était la Dystopie. Malheureusement on ne peut pas vraiment dire que le livre en fasse parti. Dans ce tome, le coté futuriste, et les interdit du chocolat, café et autres servent seulement à planter le décors. Tout tourne autour sans qu’on entre réellement dans le vif du sujet. Pas de coup de cœur pour ce livre donc, mais un avis globalement bon. J’ai apprécié la lecture. Il s’agit d’une saga, il est donc difficile de le juger seul. Mais il m’a assez plu pour que j’ai envie de lire la suite (que j’ai déjà acheté). Ce tome est centré sur le personnage d’Anya Balanchine, et c’est ce qui m’a le plus embêté. Non pas que son personnage soit antipathique, loin de là mais j’aurai d’avantage apprécié qu’on en sache plus sur ses origines, sa famille mafieuse, son implication (bien que sérieusement, ils ont presque l’air trop gentil pour être mafieux). L’auteur a une approche trop simple, les passages plus « dramatiques » sont trop survolé et pas assez important dans le roman. Le roman se retrouve donc vite casé dans la catégorie jeunesse. Cependant le second tome s’intitule « La Fille du Parrain » j’espère donc avoir ce qu’il m’a manqué dans celui-ci.

NOTE : ★★★☆☆☆

04 ◊ Les Jolis Garçons. Delphine de Vigan.

RÉSUMÉPrenez un homme qui aime les femmes, le corps des femmes surtout. Il a une quarantaine d’années, il est beau mais fatigué. Prenez une femme qui aime les hommes, la peau des hommes mais pas seulement. Elle va avoir trente ans, elle est jolie quand elle y prête attention, parfois on se retourne sur elle, on la dévisage, parfois elle est grise, on ne la voit pas. Trois hommes dans la vie d’Emma. Trois rencontres sur des musiques différentes, basses et douloureuses, rieuses et légères, hantées par un même motif : l’illusion. Combien de fois faut-il rejouer la fable pour être capable de s’en défaire ?

→ Bon, pour être totalement honnête, j’ai acheté ce livre principalement pour sa couverture. Parce que oui c’est souvent la raison qui pousse mes achats. Si un résumé me tente mais que le livre a une couverture affreuse, j’y réfléchi à deux (dix ?) fois avant de me décidé à l’acheter. Je dois aussi dire que je voyais sur tout les portants de la Fnac Rien ne s’oppose à la nuit de la même auteure. Des tas de bon avis mais n’ayant jamais lu de Delphine de Vigan auparavant je trouvais le pari un peu risqué vu les 400 pages. Les jolis Garçons semblait donc être un chouette compromis pour la découvrir elle et son écriture. J’ai trouvé intéressant le fait que le livre soit séparé en trois parties. Je l’ai lu très rapidement tellement le rythme est rapide. J’ai adoré sa plume. Douce, elle découle et se lit très facilement en gardant ce coté parfois cru, cette authenticité donnant vie au personnage, le rendant plus réel et accessible. Une très jolie découverte.

NOTE : ★★★★☆☆

05 ◊ Les Cœurs Autonomes. David Foenkinos.

RÉSUMÉ : Le plan, c’était d’attacher les flics avec leurs propres menottes. Mais ces deux-là n’ont pas de menottes. Les menottes, c’est le cœur du drame. Plus tard, elle dira que si les flics avaient eu des menottes, rien de tout ce qui va suivre ne serait arrivé. Histoire d’un amour hors du commun, évocation de la jeunesse révoltée, ce roman est librement inspiré de l’histoire de deux jeunes amants meurtriers. Un « fait divers » qui, en octobre 1994, bouleversa la France.

→ Si j’ai acheté le précédent pour sa couverture, celui c’est pour son titre. J’étais pressée, avais un train a prendre je n’ai pas pris le temps de savoir si oui ou non il me plairait, de lire le résumé  Je me suis juste dit qu’avec un titre aussi beau, pas possible que je le laisse là en rayon. Et je ne regrette pas de l’avoir acheté. J’ai adoré ce livre ! J’ai découvert que David Foenkinos s’inspire ici d’un fait divers de 1994. J’ai apprécié l’anonymat présent dans l’oeuvre, je ne me souviens ni d’avoir vu de prénom ou d’indice de temps. L’auteur fait plus que de simplement relater les événements. On note que le silence dans lequel elle se plonge renferme ses profonds remords, son incompréhension d’en être arrivé jusque là mais sans donner d »excuse pour les actes commis mais apporte une réflexion et nous aide à nous forger une réponse à la question : Pourquoi et comment tout cela est arrivé. J’ai découvert David Foenkinos par la cette lecture, et j’ai depuis acheté La Délicatesse dans lequel j’ai hâte de me plonger.

NOTE : ★★★★★☆

◊ ◊ ◊ ◊

Publicités

7 réflexions sur “JANVIER / FEVRIER 2013

  1. Moi j’aimerais tout lire de Delphine de Vigan ! « Rêves de garçons » me tente depuis longtemps, il faudrait que je me le procure. J’étais également tentée par La cité des ténèbres mais ton avis me fait un peu peur.

  2. Coucou,
    Comme je vois que tu as lu La Coupe Mortelle, et que tu en as rédigé la chronique, je voulais te proposer de la répertorier sur mon blog, afin que tout le monde puisse y accéder. Le lien est ici :

    http://leschroniquesdeffy.blogspot.fr/2013/08/chronique-la-coupe-mortelle-de.html

    Il te suffit de rentrer le lien vers ta chronique après avoir cliqué sur add your link.
    Tu peux ensuite rentrer le lien vers ta chronique, et le nom de ton blog.

    J’ai eu cette idée récemment, c’était un de mes projets, et je me suis dit que ça pouvait être super de réunir toutes les chroniques pour que les autres y accèdent =D

    J’espère que tu passeras !
    Bisous, Effy ♥

    1. Désolé du retard ! Tu as raison de faire ça, c’est une chouette idée ! Par contre ma chronique de ce livre est regroupé dans une article avec d’autre, donc je ne suis pas sure que ça soit l’idéal ?!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s